Catégories: Articles

LE CHOCOLAT NOIR ET LE CACAO : LES BIENFAITS DES POLYPHÉOLS

Sous différentes formes, présentant divers goûts et origines, le chocolat est un aliment consommé quotidiennement par de nombreuses personnes. Diverses études se sont donc penchés sur les caractéristiques que le chocolat possède, et notamment le chocolat noir.

Récemment, une étude a montré que des éléments composant le chocolat noir mais aussi le cacao auraient de grands bienfaits sur plusieurs facteurs de notre organisme : ces éléments sont les polyphénols. Une méta-analyse s’est donc intéressée à cela en mettant en évidence ces bienfaits, il s’agit de la méta-analyse de Garcia, J. P et al. “The Cardiovascular effects of chocolate” (2018, https://doi.org/10.31083/j.rcm.2018.04.3187). Elle se base sur 8 études (méta-analyses et études de cohorte) pour étudier le chocolat noir.

En raison des effets des polyphénols sur notre organisme, le chocolat noir aurait des vertus puisque ces derniers augmentent la formation d’oxyde de nitrite endothélial promouvant la santé vasculaire par la réduction de la vasodilatation et de la pression sanguine.

La consommation de chocolat va donc améliorer la santé cardiovasculaire et ainsi réduire les risques de maladies cardiovasculaires. L’étude s’est également intéressée aux différents facteurs touchés par la consommation de chocolat noir.

Hypertension

L’étude de Ried et al. (2017) a étudié la prise de chocolats avec une quantité étant comprise entre 1,4 g et 105 g par jour. Sur 1804 personnes, ils ont obtenu une diminution de la pression systolique et diastolique variant selon la pression artérielle initiale de la personne. Ils ont aussi trouvé que la durée de traitement impacte le changement de pression. Plus la durée du traitement augmente, plus la diminution de la pression artérielle augmente. 

Cholestérol

De nombreuses études ont mis en évidence l’influence positive du chocolat sur les lipides (cholestérol total, HDL, LDL, triglycérides).

Les différentes études montrent qu’après l’ingestion de chocolat, il y a une diminution significative du cholestérol total et des LDL (-6,23 mg/dl et -5,90 mg/dl). Cela peut être dû à la réduction de l’effet oxydatif des LDL. Une consommation modérée de chocolat a des bénéfices prometteurs qu’il faut encore approfondir pour définir clairement les bénéfices précis en rapport avec le cholestérol.

Insuffisance cardiaque

Le chocolat a été naturellement associé aux problèmes cardiaques, et donc l’insuffisance cardiaque.  En se basant sur l’étude de Mostofsky et al. datant de 2010, ils ont trouvé que la consommation de chocolat par des femmes âgées de 48 à 83 ans a induit une diminution des risques d’insuffisance cardiaque.

Cette diminution va être due à une atténuation des facteurs de risques des maladies cardiaques qui inclut l’hypertension, les infarctus et autres.

Il a également été montré qu’à partir d’une certaine quantité, le chocolat pourrait augmenter les risques d’insuffisance cardiaque. Malgré des bénéfices montrés, de nombreux points restent à éclaircir par de nouvelles études.

Conclusion

Cette méta-analyse a permis de montrer que la consommation modérée a de nombreux bénéfices sur différents points comme l’hypertension, le cholestérol, les problèmes cardiaques. De tous les chocolats, le chocolat noir est celui à favoriser car il contient une taux plus élevé de polyphénols que les autres.

Néanmoins, cette étude a des limites puisque de nombreux points ne sont pas développés. Il faudra donc continuer l’étude des polyphénols pour évaluer précisément les différents effets sur les divers populations.
De plus, le chocolat reste un aliment à consommer avec modération, en respectant les recommandations nutritionnelles du PNNS.

Sources

  • Garcia, J. P., Santana, A., Baruqui, D. L., & Suraci, N. (2018). The Cardiovascular effects of chocolate. Reviews in cardiovascular medicine, 19(4), 123–127. https://doi.org/10.31083/j.rcm.2018.04.3187
  • Persson IA, Persson K, Hagg S, et al. Effects of cocoa extract and dark chocolate on angiotensin-converting enzyme and nitric oxide in human endothelial cells and healthy volunteers-a nutrigenomics perspective. Journal of Cardiovascular Pharmacology. 2011;57:44-50.
  • Ried K, Fakler P, Stocks NP. Effect of cocoa on blood pressure. Cochrane Database of Systematic Reviews. 2017;25:1-120.
  • Baba S, Osakabe N, Kato Y, et al. Continuous intake of polyphenolic compounds containing cocoa powder reduces LDL oxidative susceptibility and has beneficial effects on plasma HDL-cholesterol concentrations in humans. The American Journal of Clinical Nutrition. 2007;85:709-717.
  • Tokede OA, Gaziano JM, Djoussé L. Effects of cocoa products/dark chocolate on serum lipids: a meta-analysis. European Journal of Clinical Nutrition. 2011;65:879-886.
  • Mostofsky E, Levitan EB, Wolk A, et al. Chocolate intake and the incidence of heart failure. A population-based prospective study of middle-aged and elderly women. Circulation: Heart Failure. 2010;3:612-616.
  • Gong F, Yao S, Wan J, et al. Chocolate consumption and risk of heart failure: a meta-analysis of prospective studies. Nutrients. 2017;9:402.

Nutritionniste

Discussions

Votre adresse email ne sera pas diffusée. Les champs marqués sont obligatoires.*

Articles récents

L’IMPORTANCE DE LA VITAMINE D

Le déficit en Vitamine D est l’un des principaux problèmes de santé publique aujourd’hui.  L’insuffisance… Lire la suite

octobre 22, 2020

LES AGPI ET LE SPORT

Les acides gras poly-insaturés sont essentiels à une alimentation équilibrée et présentent de nombreux bienfaits,… Lire la suite

octobre 20, 2020

ORTHOREXIE, QUAND MANGER SAIN DEVIENT UNE OBSESSION

Il va sans dire que notre organisme nécessite de la nourriture pour fonctionner. Devoir manger… Lire la suite

octobre 14, 2020
S'abonner à la newsletter