Catégories: Articles

LA CAFEINE, BOOSTER DE PERFORMANCES SPORTIVES EN ENDURANCE ?

L’origine du café

La caféine est un alcaloïde methylxanthine contenue dans de nombreuses plantes. Elle est extraite du fruit de plus de 60 espèces de caféiers. Elle se trouve également dans certaines graines, noix ou feuilles d’un certain nombre de plantes originaires d’Amérique du Sud et d’Asie de l’Est.

L’utilisation du café

La molécule de caféine est souvent utilisée chez les sportifs pour ses effets ergogènes, c’est-à-dire améliorer le travail musculaire. En outre, cette substance possède des effets pharmacologiques stimulant principalement le système nerveux et le cœur.

L’utilisation de la caféine est commune dans l’alimentation de la majorité des athlètes. Cette utilisation a pour but de faciliter l’effort prolongé et la performance tout en diminuant l’impression subjective de l’effort. À des doses élevées, la caféine est forcément considérée comme une substance dopante. Les sportifs peuvent se procurer cette substance dans divers aliments tels que :

  • Le café
  • Le thé
  • Les différents aliments pour sportifs (boissons ou gels)
  • Les boissons énergisantes

Performances sportives en endurance

Néanmoins, la notion des effets ergogènes de la caféine reste sujet à controverse, puisque cette molécule favorise la mise à disposition des acides gras (effets lipolytiques) mais ne contribue pas à leur oxydation durant un effort prolongé. Une étude réalisée au cours d’une épreuve de cyclisme en laboratoire a démontré que l’administration de 5mg/kg de caféine pourrait améliorer les performances de ces cyclistes (évaluation par la vitesse moyenne, puissances moyennes et maximales). Cependant, il a été observé que cette valeur d’administration (5mg/kg de caféine) est un seuil de performance, puisque même au delà de cette dose les résultats sportifs relevés restaient identiques.

De plus, la caféine est un psychostimulant et peut provoquer différents autres effets cliniques remarqués chez ses consommateurs. Parmi ces effets, on peut citer : 

  • L’augmentation de la fréquence cardiaque 
  • L’augmentation de la tension artérielle 
  • L’augmentation du débit de parole, de l’activité motrice, de l’attention
  • L’augmentation des sécrétions gastriques, de la diurèse et de la température 
  • Provocation de l’anxiété chez les sujets susceptibles

Après son ingestion, cette substance est rapidement absorbée dans la circulation sanguine d’une manière complète ce qui entraîne l’augmentation assez rapide de sa concentration dans le sang (qui atteint son maximum en 30 à 90 minutes et qui diminue en moyenne après 3 à 5h après son ingestion).

Les boissons énergétiques qui contiennent de la caféine ont donc pour but de procurer une énergie immédiate à l’organisme du consommateur mais restent tout de même inefficaces à long terme. La caféine peut avoir un effet direct sur le cerveau tout comme elle peut réduire la fatigue liée à l’effort ainsi que la douleur, on peut donc conclure qu’elle peut avoir un effet positif sur les performances chez les sportifs et d’autant plus chez les personnes qui ne sont pas habituées à sa consommation. 

Elle peut également permettre d’améliorer le temps de réaction de certains exercices d’anaérobie, mais cette substance n’a aucun effet sur l’entraînement répété à haute intensité.

Conclusion

La caféine est l’un des stimulants les plus couramment utilisés dans le sport. Même si de nombreuses études ont porté sur les effets de la consommation de la caféine dans le cadre d’exercice physique, elles ne permettent pas toutes de tirer des conclusions au sujet des effets ergogéniques de la cette substance sur la performance sportive.

Bibliographie

  • National Center for Biotechnology Information (2020). PubChem Compound Summary for CID 2519, Caffeine. Retrieved August 7, 2020 from https://pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/compound/Caffeine.
  • Bigard, A.-X. (2010). Dangers des boissons énergisantes chez les jeunes. Archives de Pédiatrie, 17(11), 1625‑1631. https://doi.org/10.1016/j.arcped.2010.08.001
  • Wiles, J. D., Coleman, D., Tegerdine, M., & Swaine, I. L. (2006). The effects of caffeine ingestion on performance time, speed and power during a laboratory-based 1 km cycling time-trial. Journal of Sports Sciences, 24(11), 1165‑1171. https://doi.org/10.1080/02640410500457687 
  • Magkos, F. and S.A. Kavouras, Caffeine use in sports, pharmacokinetics in man, and cellular mechanisms of action. Crit Rev Food Sci Nutr, 2005. 45(7-8): p. 535-62.
  • Simulescu, V., Ilia, G., Macarie, L., & Merghes, P. (2019). Sport and energy drinks consumption before, during and after training. Science & Sports, 34(1), 3‑9. https://doi.org/10.1016/j.scispo.2018.10.002

Diététicienne

Discussions

Votre adresse email ne sera pas diffusée. Les champs marqués sont obligatoires.*

Voir les commentaires

  • Article super intéressant ! Merci !

    Annuler la réponse

    Discussions

    Votre adresse email ne sera pas diffusée. Les champs marqués sont obligatoires.*

Articles récents

INTERACTION ENTRE MICROBIOTE ET ALCOOL

L’alcool est réputé pour avoir de nombreux effets négatifs, tant au niveau hépatique que cérébral.… Lire la suite

9 heures

POURQUOI SENSIBILISER LES PARENTS À L’ALIMENTATION EN PLEINE CONSCIENCE ?

Les parents jouent un rôle important dans l’apprentissage d’une alimentation équilibrée. En effet, ils influencent… Lire la suite

5 jours

LES MPS ET MPB : LEURS RÔLES DANS LE DÉVELOPPEMENT MUSCULAIRE

Le développement musculaire est un sujet en plein essor depuis plusieurs années. Dû fait de… Lire la suite

1 semaine
S'abonner à la newsletter